L’orthonyxie du gros orteil et l’ongle incarné

L’orthonyxie est une technique podologique permettant de corriger les courbures de l’ongle, grâce à une orthèse. Cette orthèse est posée lorsque la courbure de l’ongle entraîne des conflits avec les tissus péri unguéaux (peau bordant l’ongle). Il existe plusieurs types de matériaux : des lamelles stratifiées pour des faibles déformations de l’ongle, par exemple, ou encore, des agrafes à plots en fil de titane, qui restent assez souples , enfin des agrafes en fil d’acier.

Dans tous les cas, la pose de ces agrafes ou lamelles ne causent pas de douleur au patient. Les contre-indications principales sont l’allergie aux matériaux utilisés, l’ongle trop épais et trop rigide (dans ce cas on optera pour la chirurgie) et les patients à risque de cicatrisation difficile (ex : patient artéritique).

L’orthonyxie est surtout utilisée pour les ongles en volute ou plicaturés, qui ne sont pas trop évolués. Elle est parfois utilisée chez les adolescents pour un premier épisode d’ongle incarné. Ces ados, présentent souvent des ongles en éventail. L’orthonyxie permet de soulager le conflit entre l’ongle et les tissus péri unguéaux, évitant ainsi la chirurgie. En cas d’échec, la chirurgie reste, bien sûr, indiquée.

Ce contenu a été publié dans Ongle incarné. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.