Les différentes formes de l’ongle et l’ongle incarné

En dehors de l’ongle normal on distingue :

  • L’ongle en éventail, qui a tendance à s’évaser en distalité.
  • L’ongle en volute, qui a tendance à fortement se courber en arc de cercle, dont les deux bords se rapprochent vers la base.
  • Un intermédiaire : l’ongle en tuile de Provence, correspond à un demi cercle
  • L’ongle plicaturé à angles droits sur les bords.

L’ongle en volute, en tuile de Provence ou plicaturé, peuvent être d’origine post traumatiques, après lésion de la matrice, mais peuvent être également constitutionnels.

Enfin existe un 4ème type d’ongle : la dystrophie touchant la tablette unguéale, qui correspond à toutes sortes de déformations de l’ongle passant par un ongle raccourci, bosselé, épaissi, irrégulier, etc…
La dystrophie est dans ce cas post traumatique.

L’ensemble de ces déformations d’ongle peut entraîner un ongle incarné.

Selon la forme de l’ongle, le traitement ne sera pas le même.

En effet, l’ongle en éventail se traite avant tout par la chirurgie.
En revanche l’ongle en volute ou plicaturé doivent être traités par une orthonyxie (orthèse de l’ongle).

En cas d’échec du traitement par orthonyxie, une chirurgie pourra dans certains cas être proposée.
Lorsque, par exemple, l’ongle plicaturé a des bords trop épais, il n’y a pas d’autre solution que de procéder à une onychectomie partielle, et une plastie associée. Dans le cas des ongles en volute, si l’orthonyxie ne permet pas de faire régresser l’inflammation de la peau bordant l’ongle, une plastie pourra être proposée.

La dystrophie de la tablette lorsqu’elle est très douloureuse peut conduire également à une chirurgie. (Rarement à une avulsion complète de l’ongle c’est-à-dire un enlèvement de l’ongle avec une destruction complète de la matrice sans repousse possible de l’ongle).

Ce contenu a été publié dans Ongle incarné. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.